Dieter Müller et Karl-Heinz Rummenigge percent la défense autrichienne.