Les brillants camerounais terminent le premier tour avec un bilan de trois nuls en trois matchs, tout comme les italiens qui seront sacrés champions du Monde quelques jours plus tard. A égalité de points, les hommes de Jean Vincent seront éliminés à cause d'une attaque - très légèrement - moins performante que celle de leur adversaire (différence d'un petit but).