Décidément les terrains français sont maudits pour les gardiens espagnols. Après l'incroyale boulette de Luis Arconada dans l'Euro 1984, Andoni Zubizarreta perpétue la tradition contre le Nigeria lors du Mondial 1998.