Suite à une grosse faute commise sur l'écossais Gordon Strachan, le défenseur uruguayen est renvoyé aux vestiaires par Joël Quiniou, et ceci dès la 56e seconde. Il s'agit de l'expulsion la plus rapide des phases finales de Coupe du Monde.