statistiques pays

Le Maroc quintuple candidat perdant à l'organisation

logo-candidature-maroc.png

Par 5 fois (1994, 1998, 2006, 2010 et 2026), le Maroc essaya d'obtenir l'organisation du Mondial mais à chaque fois il fût battu. Ce pays, loin d'être découragé, devrait à nouveau candidater, en association avec le duo Espagne / Portugal, pour l'édition 2030.

La longue attente des bulgares

bulgarie-grece.png

La Bulgarie a attendu son 18e match de phase finale pour décrocher, contre la Grèce, un premier succès en World Cup.

Tirs aux buts (France)

Les Bleus présentent un bilan plutôt moyen dans cet exercice : 2 victoires / 2 défaites.

bossis-schumacher.png

08/07/1982 : RFA - France 5-4 (demi-finale)

luis-fernandez-bresil.png

21/06/1986 : France - Brésil 4-3 (quart de finale)

albertini-barthez.png

03/07/1998 : France - Italie 4-3 (quart de finale)

trezeguet-buffon.png

09/09/2006 : Italie - France 5-3 (finale)

Le Mexique abonné au match d'ouverture

mexique.png

Les mexicains ont participé à 5 reprises au match inaugural :

13/07/1930 : France - Mexique 4-1
24/06/1950 : Brésil - Mexique 4-0
08/06/1958 : Suède - Mexique 3-0
31/05/1970 : Mexique - URSS 0-0
11/06/2010 : Afrique du sud - Mexique 1-1

Bilan : 2 nuls, 3 défaites.

Grand écart norvégien

norvege.png

Le plus gros écart entre 2 participations appartient à la Norvège. Pas moins de 56 ans séparent son apparition au Mondial 1938 à son retour en 1994 !

La Suisse mise sur les techniciens étrangers

vladimir-petkovic.png

En 11 phases finales, la Nati n'a été entraînée que 3 fois par des techniciens "maisons" :

1934 : Henry Müller (Suisse)
1938 : Karl Rappan (Autriche)
1950 : Franco Andreoli (Italie)
1954 : Karl Rappan (Autriche)
1962 : Karl Rappan (Autriche)
1966 : Alfredo Foni (Italie)
1994 : Roy Hodgson (Angleterre)
2006 : Köbi Kuhn (Suisse)
2010 : Ottmar Hitzfeld (Allemagne)
2014 : Ottmar Hitzfeld (Allemagne)
2018 : Vladimir Petkovic* (Serbie / Suisse)

*né en ex Yougoslavie, Petkovic possède aussi la double nationalité

3 sud américains dans le même groupe

argentine-bresil.png

Pour la première fois, et unique à ce jour, 3 formations de la zone CONMEBOL se retrouvèrent dans une même poule. Ainsi l'Argentine, le Brésil et le Pérou luttèrent dans le second tour avec un représentant européen (Pologne) pour décrocher une place en finale.

bresil-perou.png

La défense sud coréenne prend l'eau

coree-du-sud-defense.png

Pour sa première participation, la Corée du sud encaissa 16 buts en 2 matchs ! Ce total en fait l'équipe la plus perméable de l'histoire - à la moyenne - des phases finales.

Séance de tirs aux buts désastreuse pour la Nati

suisse-ukraine-tirs-aux-buts.png

En huitièmes de finale, les tireurs* suisses se distingueront en ne transformant aucun penalty contre les ukrainiens. Résultat, la série se solda sur un 3-0 ! Une première peu glorieuse dans cet exercice que les hommes de Köbi Kuhn auraient aimé éviter.

*Ricardo Cabanas (image), Tranquillo Barnetta et Marco Streller

L'Ecosse rentre bredouille

ecosse-norvege.png

En 8 participations, les écossais n'ont jamais réussi à franchir la phase de poule.