World Cup Saga

Un Monde, une Coupe, une Saga

                                        

Qatar 2022

Le saviez-vous ?

Catégorie : actualités (29 art.)

Didier Deschamps souhaite défendre son titre

didier-deschamps-trophee.png

Dans un entretien accordé à l'AFP, le sélectionneur champion du Monde 2018 a passé un message à Noël Le Graet (Président de la Fédération Française de Football). Il se verrait bien continuer sa mission jusqu'à Qatar 2022 et ainsi défendre son titre. Rappelons que dans l'histoire de cette compétition, seul un entraîneur a réussi le doublé, il s'agit de l'italien Vittorio Pozzo, victorieux en 1934 puis 1938.


Réaction du Supreme Committee for Delivery & LegacyCompte

communique-comite-d-organisation-15-02-2019.pngloupe.png

Via son compte Twitter, le comité d'organisation du Mondial 2022 a indiqué qu'il était ouvert au projet d'une World Cup à 48 participants. Il s'engage à se mettre au travail avec la FIFA et trouver la meilleure solution possible. Pour le Qatar mais aussi pour tout le Moyen-Orient.


Comment seront réparties les 48 places ?

repartition-48-places.png

Ce Mondial new look va profiter à tout le monde, entre parenthèses est rappelé le nombre de places fixes allouées à chaque confédérations pour Russie 2018 :

AFC : 8 places (4)
CAF : 9 places (5)
CONCACAF : 6 places (3)
CONMEBOL : 6 places (4)
OFC : 1 place (0)
UEFA : 16 places (13)
Total : 46 places

Les 2 places restantes seront attribuées au terme d'un nouveau tournoi remplaçant les barrages intercontinentaux (sans la zone UEFA).

Complément :
- si la compétition est organisée par un seul pays, celui-ci se verra automatiquement qualifié. Dans ce cas, sa confédération se verra retirer 1 place qualificative directe ;
- si la compétition est organisée par plusieurs pays, il reviendra au Conseil de la FIFA d'arrêter le nombre de qualifiés directs. La confédération hôte pourrait se voir retirer plusieurs places qualificatives.


Un passage à 48, quel impact sur les qualifications ?

qualifications.pngloupe.png

Selon les projections de la FIFA, trois confédérations (AFC, CAF et CONCACAF) devraient modifier leur format pour 2022. Aucune évolution n'est attendue pour les autres zones.


Le premier Mondial à 48 verra - fort probalement - le jour en 2022

conseil-de-la-fifa-15-03-2019.png

Sans réelle surprise, le Conseil de la FIFA a pré-validé le projet d'un Mondial à 48 équipes au Qatar et dans ses environs puisque désormais il semble certain que ce pays ne puisse assumer seul 16 délégations supplémentaires. N'oublions pas  d'ajouter à ce "surplus" de qualifiés, les nombreux supporters et nombreux journalistes qui accompagneront leurs joueurs !

Cette formule, qui ne devait voir le jour qu'à partir de l'édition 2026 (phase finale remportée par un trio* appartenant à la zone CONCACAF*), sera soumise au vote du Congrès, instance dans laquelle chaque fédération nationale possède une voix, en juin prochain.

Le résultat du scrutin parait jouer d'avance car on voit mal les africains, les américains, les asiatiques et les océaniens votaient contre une mesure qui leur permettrait d'obtenir une meilleure représentation.

*Canada / Etats-Unis / Mexique


Le véritable motif du forcing de la FIFA

argent.png

Selon Eurosport, le passage de 32 à 48 participants dès le Mondial 2022 permettrait à la FIFA d'enregistrer des recettes supplémentaires - droits TV produits dérivés, billetterie... - estimaient entre 300 millions et 400 millions de dollars.

On comprend mieux avec ces montants l'impatience de la FIFA. Et dire que cette évolution était, soi-disant, basée uniquement sur un critère d'équité entre les confédérations. Il y a certes une part de vérité dans cette présentation de la réforme, mais surement infime...


Un pacte secret entre la FIFA et le Qatar ?

the-sundays-times.png

Selon The Sunday Times, le Qatar aurait obtenu l'organisation du Mondial grâce à de subtiles opérations d'investissement dans les droits télévisuels. Le deal était le suivant : si la compétition leur revenait, les qataris, via la très puissante chaîne de télévision Al-Jazeera, se montrerait très généreuse avec la FIFA lors de ses appels d'offres. Est évoqué une transaction globale s'élevant à 880 millions de dollars ! D'après l'enquête, il ne fait aucun doute que ces juteux contrats sont anormalement élevés. Ce genre d'accord est bien évidemment illégal.

Sans refaire l'historique de ce triste et interminable feuilleton (plus de 8 ans que cela dure), rappelons que des doutes ont été émis très rapidement. Les américains, qui se sentirent vaincus de manière déloyale, dégainèrent les premiers.

qatargate.png

En 2013, France Football s'était penché sur les conditions d'attribution. Dans cette enquête étaient évoqués clairement la corruption d'une partie des votants et l'interventionnisme de certaines personnalités influentes (Nicolas Sarkozy et Michel Platini furent accusés d'avoir effectué du lobbying pour le Qatar).

Précisons bien sûr que ces accusations mettent en cause d'anciens dirigeants de l’instance internationale et non l'équipe actuelle.


Du renfort pour le Qatar ?

carte.png

Selon The National, la FIFA souhaiterait, dans le cas où le Mondial 2022 passerait à 48 participants, que le Qatar accepte le partage de sa World cup avec le Koweït et Oman, deux pays très proches géographiquement.

Lors du prochain conseil de l'instance internationale, qui se déroulera vendredi prochain à Miami, figure à l'ordre du jour "l'étude de faisabilité sur l’augmentation du nombre d’équipes (de 32 à 48) pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022" (point 8).

Ce projet impulsé, par Gianni Infantino himself, verra t'il le jour ? J-7 avant la réponse.


Joachim Löw fait le ménage

tweet-dfb-05-03-2019.png

Le sélectionneur allemand a annoncé que 3 cadres de son équipe, Jérôme Boateng (30 ans), Mats Hummels (30 ans), et Thomas Müller (29 ans), ne seraient plus appeler en sélection.

Il souhaite régénérer son groupe après 2 grosses désillusions consécutives : élimination précoce dans le Mondial 2018 (premier tour) et rétrogradation en Ligue des Nations UEFA (Die Mannschaft évoluera désormais en 2e division).

Mais, si ces grands joueurs retrouvent leur meilleur niveau, il n'est pas interdit de penser que Löw pourrait réviser sa position et que ces champions du Monde participent à l'aventure Qatar 2022.


La Bolivie rêve du Mondial

minisiterio-de-desportes-de-bolivia.png

Via un communiqué officiel, le Ministre des sports bolivien Tito Montano, un ex footballeur, indique que son pays a l'intention de rejoindre le quatuor sud américain (Argentine, Chili, Paraguay et Uruguay) déjà en lice dans la course à l'organisation du Mondial 2030. Même si cela peut paraître beaucoup, ce tournoi à 48 participants sur 5 territoires ne serait pas une absurdité sur le plan géographique.

carte-amerique-du-sud.png


Un quatuor sud américain s'unit pour le centenaire de la World Cup

messi-suarez.png

Pas moins de 4 pays appartenant à la zone CONMEBOL s'associent pour tenter d'obtenir l'organisation du Mondial 2030, édition au cours de laquelle on fêtera le centenaire de la compétition. Le duo Argentine / Uruguay avait débuté en duo avant d'être rejoint par le Paraguay. Hier, nous avons appris que le Chili ferait lui aussi partie de cette candidature commune.

A ce jour, il s'agit du seul prétendant officiellement en course mais l'on peut s'attendre à ce que d'autres concurrents se déclarent prochainement. On pense notamment aux britanniques et aux marocains qui souhaiteraient s'allier à 2 nations européennes (Espagne et Maroc) ainsi qu'à un projet provenant des Balkans.


Disparition de Gordon Banks

gordon-banks.png

Le légendaire goalkeeper anglais, champion du Monde en 1966, est décédé. Paix à  son âme.


Un technicien expérimenté à la tête de Los Cafeteros

carlos-queiroz-colombie.png

Le technicien portugais Carlos Queiroz (65 ans), qui a déjà participé à 3 Coupes du Monde avec le Portugal et l'Iran, s'est engagé 4 ans avec la Colombie. Sauf prestations désastreuses lors de la prochaine Copa America, il conduira cette nation dans les qualifications sud américaines qui débuteront en mars 2020.


Le Qatar nouveau Roi d'Asie

qatar-champion-d-asie-2019.png

En remportant la Coupe d'Asie 2019 (3-1 face au Japon), l'organisateur du Mondial 2022 obtient le premier titre majeur de son histoire. Avec ce succès surprise mais mérité, les qataris récoltent les premiers fruits d'une ambitieuse politique sportive. Nous attendons avec impatience la suite des aventures de cette formation.


Premières informations sur les qualifications

conmebol.png

Pas de révolution dans la zone CONMEBOL puisque les 10 équipes se rencontreront dans une formule championnat à 18 journées (format en place depuis 1998). Les matchs se dérouleront durant les périodes réservées aux équipes nationales, entre mars 2020 et novembre 2021. 10 matchs auront lieu en 2020 et 8 en 2021. Actuellement, et si la réforme d'un Mondial à 48 au Qatar 2022 ne voyait pas le jour, rappelons que les sud américains disposent de 4 billets directs (avec possibilité de décrocher un cinquième ticket via les barrages intercontinentaux).


Arsène Wenger prochain sélectionneur du Qatar ?

arsene-wenger.png

Selon une information publiée par France football, la fédération qatarie, en quête d'un technicien expérimenté et reconnu, aurait proposé à Wenger de prendre en charge son équipe nationale jusqu'en 2022.

Acceptera t'il ce périlleux challenge en endossant pour la première fois le rôle de sélectionneur ? Nous devrions le savoir assez rapidement car la Qatar voudrait boucler rapidement ce dossier et permettre ainsi à sa formation de préparer sereinement son premier Mondial.

Rappelons que dans l'histoire des Coupes du Monde, seul un technicien français a eu l'honneur d'entraîner un pays organisateur (autre que la France bien entendu), il s'agit de Philippe Troussier qui coacha le Japon en 2002.


Collections Panini [1970 - 2018]